CURRICULUM VITAE


Fanny Cousin › soprano

 

Après avoir étudié le piano et le violoncelle, Fanny Cousin débute le chant au CRD de Tourcoing. Elle intègre ensuite le CRR de Lille où elle obtiendra un prix de chant avant de se perfectionner en musique de chambre. Son cursus lui permet de suivre des master classes auprès d’artistes renommés tels que A. Buet, U. Reinemann, E. Haïm, F. Le Roux…

Désireuse de découvrir d’autres horizons musicaux, elle rejoint la classe de Jazz du CRD de Tourcoing.

Elle poursuit actuellement son parcours de formation auprès de Françoise Pollet.

En tant que choriste, elle travaille sous la baguette de N. Bucher, A. Stroesser, Y. Parmentier, J-C Malgoire, et se produit dans des lieux tels que la Cathédrale de la Treille ; le théâtre de Tourcoing, les Théâtre des Champs Elysées…

En tant que soliste, elle se produit dans de nombreux concerts et récitals («Du baroque au Rock» à Tourcoing et Haubourdin, «Un soir à l’Opéra» à Lambersart…). Elle prend part, en partenariat avec l’Opéra de Lille, à des concerts de musique ancienne (Rameau, Mondonville, Lully..), Elle chante au Musée des Beaux Arts de Lille dans un programme d’airs de cours et d’extraits d’opéras baroques.

Dans le cadre du Festival L’air de rien, elle interprète « le Poème de l’Amour et de la Mer » de Chausson, avec la pianiste Elsa Cantor. En 2014, elle est Junon dans "Orphée aux Enfers" d'Offenbach.

En oratorio, elle est soprano solo dans le « Requiem » de Fauré pour les Symphonistes Européens ainsi qu’à Rueil Malmaison, le « Stabat Mater » de Pergolèse, en Vendée, la « Petite Messe Solennelle » de Rossini, ou encore l’« Agnus Dei » de Barber sous la direction de P. Dieval.

Parallèlement à ses activités de chanteuse, Fanny Cousin collabore depuis 2004 avec l’Atelier Lyrique de Tourcoing, où elle est chargée des relations avec les publics et de l’accueil des artistes.


Sarah Lazerges  mezzo

 

Sarah Lazerges, mezzo-soprano franco-américaine, découvre l’opéra en suivant des études de musicologie à l’université de Paris 8 où elle se spécialise en histoire de l’opéra et étudie la mise en scène.

Après avoir obtenu sa maîtrise en 2006, elle obtient une bourse pour partir suivre une formation d’interprétation pendant un an à l’université de Cardiff, (Wales). Cette université lui offre l’opportunité de s'affirmer en tant que chanteuse. Elle profite de l’enseignement des plus prestigieux professeurs de la Royale Académie de Cardiff, fait ses premiers pas à l’Opéra de Cardiff pour les Lunchtime Concerts et entre dans les chœurs de la BBC Wales dirigés par Thierry Fischer. 

De retour en France, on lui propose ses premiers rôles, Yara La Gitane, dans La Caravelle d’or de Francis Lopez, Agathe dans Véronique de Messager, Séraphina dans Violettes Impériales de Vincent Scotto, Lazuli dans l'Étoile de  Chabrier, Philadell dans Le Roi Arthur de Purcell, Gabrielle dans La Vie Parisienne d’Offenbach... 

Engagée régulièrement dans la troupe d’Opéra Éclaté nous la verrons pour la saison 2016 et 2017 dans les trois prochaines productions - Première cousine dans La Périchole d’Offenbach, Lucy dans L’Opéra de quat’sous de Weill et Flora dans La Traviata de Verdi aux festivals de Saint Céré et Figeac ainsi qu’en tournée en France.   

Elle rejoint La Reine de Coeur et Les variétés Lyriques en 2016/2017 pour incarner Denise dans Dédé de Christiné.


Elsa Cantor › pianiste


Parallèlement à un cursus de licence de piano seul au sein du Pôle Supérieur Nord – Pas de Calais achevé en juin 2014, Elsa Cantor se spécialise dans l’accompagnement au piano.

Passionnée de musique de chambre, elle s’intéresse particulièrement à la musique vocale : elle se produit très régulièrement en duo piano-chant (duo Cantor, Duodifa,...) et accompagne différents chœurs et classes de chant.

Elle travaille actuellement comme accompagnatrice à l’École de musique de Mons en Baroeul.

Ces dernières années, on a pu voir Elsa dans plusieurs spectacles : « La Petite Messe Solennelle » de Rossini, « Sur un Air de Shakespeare » et « Fantaisies animalières » avec l’Atelier Lyrique de Tourcoing (dir. J-C Malgoire). Elle a également participé à la création de la comédie musicale à croquer « La Géante » avec la compagnie la Femme et l’Homme debout et à celle du spectacle « KAGEL ! » au sein du Collectif Métronome.

Parmi ses projets figurent notamment un voyage lyrique au cœur des mélodies de Francis Poulenc : «Quelle aventure ?» (Compagnie La Reine de Cœur) et un concert en mouvement sur la cantate «Préparatifs de Noce (avec B et K)» d’Oscar Strasnoy (Collectif Métronome).


Denis Mignien › ténor

 

En parallèle à des études de Lettres Modernes et de Management Culturel, Denis Mignien apprend le chant, la musique ancienne et l’art lyrique aux conservatoires de Lille et Roubaix et se perfectionne auprès de maîtres internationaux tel que Udo Reinemann ou Françoise Pollet.

En tant que chanteur soliste, il se produit en oratorio (Orff, Rossini, Mozart, Bach, Britten, Monteverdi, Honegger, Campra, Lully…) sous la baguette de J.-C. Malgoire, avec le Chœur Régional Nord-Pas de Calais (dir. E.Deltour) ou l’ensemble Alia Mens (dir. O.Spilmont)… 

À l’opéra, il chante Ravel (L’Enfant et les sortilèges), Offenbach (Mesdames de la Halle, Les Brigands, Orphée aux Enfers…), Milhaud (Le Pauvre Matelot), Terrasse (Monsieur de la Palisse) Donizetti (Viva la Mamma), Purcell (Dido & Æneas), Blow (Venus & Adonis), Moretti (En Chemyse) mais également le répertoire contemporain avec St Kilda, l’Île des Hommes-Oiseaux de J.P. Dessy…

Il fait ses débuts dans la comédie musicale avec le rôle d’Edna dans Hairspray à Bruxelles et Charleroi.

Il collabore avec des chefs tels que J.-C. Malgoire, F. Santi, F. Boulanger, J.P. Haeck… et des metteurs en scène tels que T. Poquet, F. de Carpentries, A. Baldi, J.-P. Delavault, W. Mesguisch, C.Schiaretti… et se produit sur des scènes telles que le Théâtre Sébastopol de Lille, l’Atelier Lyrique de Tourcoing, l’Opéra de Reims, l’Opéra de Rouen, le Théâtre des Champs Elysées, le Festival Theater d’Edinburgh, le Palais de Beaux Arts de Bruxelles, La Chapelle Royale de Versailles…

Il participe aux aventures de plusieurs ensembles et compagnies de spectacle musical : Ars Lyrica, Il Buranello, Les Variétés Lyriques, Les Monts du Reuil…

Passionné de spectacle, il collabore depuis 2003 à 2016 avec la compagnie théâtrale Les Blouses Bleues en tant qu’assistant à la mise en scène et coach vocal. Il conçoit et réalise de nombreuse petites formes et évènements et est régulièrement sollicité pour la mise en scène de spectacles musicaux et théâtraux.

En 2014, il met en scène Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach. En 2015, il met en scène Didon et Enée de Purcell au Théâtre de Douai. Il participe à la création de Quelle Aventure?, forme musicale pour jeune public autour de Poulenc. Il est également sollicité comme regard extérieur sur la réalisation de Fantaisies Animalières à l’Atelier Lyrique de Tourcoing.

En 2016, il met en scène Don Procopio de Georges Bizet pour La Cappella Forensis (Saint-Étienne) et en 2017, Dédé de Christiné avec La Reine de Cœur (Mons en Barœul) ett les variétés Lyriques (Roanne)

Depuis 2013, il est artiste associé à La Reine de Cœur, structure de création, diffusion et formation artistique et culturelle.


Frédérique Sauvage › regard extérieur

 

Danseuse de formation, Frédérique se forme ensuite au Conservatoire national d’art dramatique de Région (1997). Elle travaille ensuite avec Charles Lee, Brigitte Mounier, Alain Duclos, Dominique Surmais, Angélique Catel, Françoise Delrue, Julien Ion, Jacques Descorde, Yves Brulois, Cyril Viallon…
Chanteuse autodidacte, elle est vite appelée à chanter dans différents spectacles où le théâtre, la danse et la musique se mélangent : on a pu la voir chanter dans Le Cabaret Vian, L’opéra de Quat’sous, les 5 sens n’ont pas d’âge de Cyril Viallon ainsi que dans La Géante avec la compagnie l’Homme debout.
En post-synchronisation, elle a doublé Mirel et Aïla dans Louis the soldier et d’autres voix d’enfants et adolescentes pour le cinéma et la télévision.
Elle intervient dans les écoles primaires, collèges, lycées et centres sociaux pour adultes pour enseigner le théâtre et mettre en scène les élèves


Spectacle réalisé en complicité avec


Béatrice Massin


Béatrice Massin est une des plus grandes spécialistes de la danse baroque. Son écriture chorégraphique confronte le style baroque à la danse d’aujourd’hui. Elle dirige la compagnie Fêtes Galantes, qu’elle fonde en 1993, et fait entendre, à notre siècle, un baroque qui intéresse le contemporain, au travers de nombreuses créations (Songes, Que ma joie demeure,...). Elle reçoit également des commandes (Le Roi danse, film de Gérard Corbiau…) et développe un pôle pédagogique au sein de l’Atelier baroque.


Philippe Cantor

 

C’est d’abord vers l’interprétation des musiques anciennes et baroques que Philippe Cantor, baryton, s’est orienté, en ensemble (Clément Janequin, Huelgas, Organum…) ou en soliste (Les Arts Florissants, Jean-Claude Malgoire/La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, René Jacobs, Christophe Coin…).

En 1992, il remporte le Concours de Rennes pour le rôle de Golaud (Pelléas et Mélisande de Debussy), et aborde les rôles du répertoire des XIXe et XXe siècles, jusqu’à la création d’œuvres contemporaines (A. Duhamel, P. Jansen, M. Ohana, H. Dutilleux…). Il partage aujourd’hui ses activités entre l’oratorio, le récital (avec les pianistes S. Rives, M. Dobresco, J-F. Ballèvre, D. Puntos… ), la musique de chambre (notamment avec Les Solistes de Lyon/Bernard Tétu, …) et la scène où il fut notamment remarqué dans les rôles de Pimpinone (Telemann), Don Alfonso (Mozart: Cosi fan Tutte), Orphée (Gluck), Golaud (Debussy : Pelléas et Mélisande), jusqu’à la comédie musicale : Sweeney Todd (Sondheim).

En 2011, Philippe Cantor enregistre, chez Anima Records, un disque des mélodies de Francis Poulenc, accompagné au piano par Sophie Rives.